Le grand historien martiniquais Edouard De Lépine n'est plus. (Ses livres: Hommage à un grand martiniquais Camille Darsières; Chalvet février 1974; De Gaulle, le 18 juin 1940 et les Martiniquais; Nous sommes des nains sur les épaules d'un géant - Aimé Césaire )  -  
Paquet Marc-Emmanuel
Essai
Regard sur l'économie martiniquaise
Ce livre a pour ambition d'apporter au lecteur un éclairage sur certains aspects de l'économie martiniquaise. Mais, objectera-t-il, que peut dire un expert-comptable sur l'économie martiniquaise ? Quels regards d'expert peut-il porter lorsqu'il sait que son domaine de comp...
Mardi 27 octobre 2020  
< Page Précédente


> ÉROTIK.
> A paraître
> Beaux Livres
> Classiques Créoles
> Col. La Marmaille
> Col.Théâtres Insulaires
> Collection Histori-K
> Collection Livres Anciens
> COLLECTION MÉMOIRE & VIE
> Culture
> Essai
> K.EDITION EDUCATION
> K.EDITIONS ANTHOLOGIE
> K.EDITIONS LITTERATURE
> KOLEKSION KRÉOL MATINIK
> La Jarre
> Le teneur
> Nature & Culinaires
> Poésie
> Psychologie
> Récit
> Revue de création littéraire et critique
> Sciences Humaines
> Sociétés
> Traduction



Mauvois Georges É.
Victor Sévère, de Fonds-Boucher à Morne-Choiseul


- Parution : avril 2013
- 184 Pages
- ISBN : 9782918141280
- Format 130x210mm
- Prix : 20 euros
Qte :


Du temps de Sévère, qui fut maire de Fort-de-France aussi longtemps que Césaire, son successeur, nul Martiniquais n'inspira autant que lui le respect de ses compatriotes. Et leur crainte aussi, à vrai dire. L'homme en imposait naturellement, conscient, quoique sans forfanterie, d'être le personnage politique le plus important du pays. (...)

-----

La lettre de Sévère du 6 avril 1943 à l'Amiral Robert, rappelée par Armand Nicolas, ne manque pas de fermeté : « Vous reconnaissez vous-même la nécessité de « reprendre la lutte », mais vous ajoutez aussitôt que « le moment n'est pas venu », qu'il faut attendre d'avoir des alliés, de vrais alliés. Quand ce moment viendra-t-il ? Sera-ce quand la partie sera perdue ou qu'il ne s'agira plus que de voler au secours de la victoire ? De quels alliés s'agit-il ? Il n'est pas une grande puissance qui ne soit déjà engagée dans la guerre et l'on peut dire que le monde entier a déjà pris position. D'où nous viendrait l'aide toute-puissante qui consacrerait la restauration ? Le salut ne peut venir que de notre action propre, mais encore faut-il que nous sachions nous décider et nous ranger du côté qu'il faut. »



 


 
Contact et Mentions Légales - Conditions Générales de Vente - Librairies Partenaires
@Copyright - www.keditions.com - Email : contact@keditions.com Réalisation :  "Kno972 / Kiron Key" - "IdéeClic"