Le grand historien martiniquais Edouard De Lépine n'est plus. (Ses livres: Hommage à un grand martiniquais Camille Darsières; Chalvet février 1974; De Gaulle, le 18 juin 1940 et les Martiniquais; Nous sommes des nains sur les épaules d'un géant - Aimé Césaire )  -  
Glondu-Seloi Catherine
Biographie
Ronne Aul & Loulou Boislaville, Deux grandes figures de la tradition martiniquaise
À l'heure où l'assimilation des Martiniquais semblait une priorité, des hommes ont osé mettre en valeur nos savoir-faire d'antan et les exporter sur les marchés extérieurs. Leurs noms : Loulou Boislaville et Ronne Aul. L'un Martiniquais, l'autre Am&eac...
Mercredi 04 août 2021  
< Page Précédente


> ÉROTIK.
> A paraître
> Beaux Livres
> Classiques Créoles
> Col. La Marmaille
> Col.Théâtres Insulaires
> Collection Histori-K
> Collection Livres Anciens
> COLLECTION MÉMOIRE & VIE
> Culture
> Essai
> K.EDITION EDUCATION
> K.EDITIONS ANTHOLOGIE
> K.EDITIONS LITTERATURE
> KOLEKSION KRÉOL MATINIK
> La Jarre
> Le teneur
> Nature & Culinaires
> Poésie
> Psychologie
> Récit
> Revue de création littéraire et critique
> Sciences Humaines
> Sociétés
> Traduction



Pyrrha Ducalion
L'Amour à la créole


- Nouvelles érotiques
- Parution: 2014
- 188 pages
- Format: 110x180mm
- ISBN : 9782918141426
- Prix : 15 euros
Qte :


Il la caresse du regard, l'attire à lui dans un élan incontrôlé, l'embrasse voracement, tout le corps tremblant de désir. Elle se rétracte avant de se laisser aller à un délectable abandon. Et le salon, la cuisine, la salle de bain, les toilettes ou la chambre à coucher, quand ce n'est pas le bureau, deviennent lieux de jeux érotiques sans règle ni limites. Où grognements, soupirs, cris, rires et mots désarticulés, phrases sibyllines ou intelligibles, explosives ou toute en retenue se ruent à l'abordage d'un territoire qu'ils découvrent. Émerveillés.
En créole, en français, en anglais, en silence ou en pangnol. Dans la langue introuvable de l'amour et du sexe... Paradoxalement (ou bizarrement, c'est selon) son kal n'est pas mis à contribution. Ni sa koukoun, d'ailleurs. Ou du moins, tout son corps à lui et tout son corps à elle deviennent sexe. Zones éminemment érogènes.
- Ouss ! Ay ! Doudou chéri, pran'y, sé ta'w ! (Chéri, prends, c'est à toi !) s'écrie-t-elle, en véritable maîtresse de cérémonie.



 


 
Contact et Mentions Légales - Conditions Générales de Vente - Librairies Partenaires
@Copyright - www.keditions.com - Email : contact@keditions.com Réalisation :  "Kno972 / Kiron Key" - "IdéeClic"