Le grand historien martiniquais Edouard De Lépine n'est plus. (Ses livres: Hommage à un grand martiniquais Camille Darsières; Chalvet février 1974; De Gaulle, le 18 juin 1940 et les Martiniquais; Nous sommes des nains sur les épaules d'un géant - Aimé Césaire )  -  
Louri Ludovic
Mémoires
Habitation Trénelle : les travaux et les jours - 1948/1974 (2e édition)
J'ai été frappé depuis longtemps, si ce n'est depuis toujours, par le fait que l'histoire de la Martinique est trop souvent consacrée à celle des classes dominantes. Allez donc faire un tour au Musée ethnographique régional de Fort-de-France. Vous trouvere...
Lundi 26 juillet 2021  
< Page Précédente


> ÉROTIK.
> A paraître
> Beaux Livres
> Classiques Créoles
> Col. La Marmaille
> Col.Théâtres Insulaires
> Collection Histori-K
> Collection Livres Anciens
> COLLECTION MÉMOIRE & VIE
> Culture
> Essai
> K.EDITION EDUCATION
> K.EDITIONS ANTHOLOGIE
> K.EDITIONS LITTERATURE
> KOLEKSION KRÉOL MATINIK
> La Jarre
> Le teneur
> Nature & Culinaires
> Poésie
> Psychologie
> Récit
> Revue de création littéraire et critique
> Sciences Humaines
> Sociétés
> Traduction



Moreton Maurice
Belle amour de Foyal


- Parution : mai 2015
- 120 Pages
- ISBN : 9782918141464
- Format 130x210mm
- Prix : 20 euros
Qte :


Nous sommes en 1928. Bagay la red, les temps sont durs ; seuls les plus fortunés et les pistonnés descendent à Fort-de-France poursuivre leur scolarité.
La marmaille du bon peuple laborieux reste sur le bord de la route après le CM2 ou la fin d'études qui porte bien son nom.
Depuis bientôt dix ans, après sa scolarité, le beau Péruvien qui s'appelle Aristé, fait des jobs en tous genres dans les cannaies ou à l'usine du béké, répondant à l'appel du commandeur, chaque jour, pour gagner son indépendance, car il n'a pas voulu embrasser le métier de son père, Mett Avit : la boulangerie. 
« Lannuit fett pou dòmi ! » dit-il. (La nuit est faite pour dormir !)


Le campagnard sort de très loin pour s'établir en ville, plein d'espoir, croyant mettre de la distance entre lui et le travail pénible aux champs ainsi qu'aux mauvais traitements. Ce n'est pas un long trajet géographique, mais un trajet mental, psychologique. C'est le passage de la condition purement rurale, naturelle, à la condition citadine, tumultueuse, artificielle.



 


 
Contact et Mentions Légales - Conditions Générales de Vente - Librairies Partenaires
@Copyright - www.keditions.com - Email : contact@keditions.com Réalisation :  "Kno972 / Kiron Key" - "IdéeClic"